QU'EST CE QU'UN MALA ? COMMENT L'UTILISER ?

November 2018 ยท 3 minute read

À première vue, c’est une sorte de chapelet que l’on porte à la manière d’un bracelet ou un collier porte-bonheur… Cependant, la conception du « Mala » est bien plus profonde qu’en apparence, c’est une tradition vieille de plusieurs milliers d’années dans les pays asiatiques, chez les pratiquants hindouistes et bouddhistes.

Les sources du Mala
On trouve aussi des traces de ce Mala chez d’autres religions, au tibet ce mot est Phrengwa (rangée ou colonne représentant l’univers et la continuité). bracelet homme tibétain de méditation ou collier de prières Japa Mala est la traduction française de « guirlande », il s’agit d’un objet cultuel qui s’inscrit dans les 2 religions bouddhisme et hindouisme. À ses sources, la Mala est créée en terre indienne il y a plus de 3 millénaires avant notre ère, cet objet cultuel appartient selon la tradition d’abord au culte du bouddhisme et aux rites de l’hindouisme, mais également à la pratique méditative et au yoga.
La « guirlande de méditation » est donc la traduction littérale de ce mot d’origine sanskrit, la langue des textes religieux hindous et bouddhistes, ce qui renvoie à son utilisation première le « Japa « (type particulier de méditation où le fidèle récite des textes sacrés). Dès lors, le japa mala sert à la récitation de prières mantras pendant les séances de méditation.
Le Mala sert principalement à compter le nombre de récitations de mantras dans le bouddhisme lors des prières et de la méditation, tandis que dans l’hindouisme ce bracelet Mala « Rudraksha » est un objet de protection aux vertus spirituelles constitué de graines d’Elaeocarpus ganitrus de tailles différentes.

La composition d’un Mala traditionnelle

En général, le Mala se compose de différents matériaux selon le but escompté associé aux mantras. 108 perles, voici la composition originale d’un japa mala (ou bracelet bouddhiste, bracelet chinois tibétain ou familièrement collier porte bonheur), bien que de nos jours il arrive de voir ces bracelets à 20, voire 10 perles. Dans la pratique de méditation, on récite 100 fois les Mantras, les 8 perles supplémentaires d’un Mala correspondent à la série de récitations invoquées pour récupérer les oublis et réparer les erreurs commises en signe d’offrandes à une déité ou au Maître Guru.

bracelet tibetain de 108 perles est composé :

du tassel
de la vacuité ou fermoir conique
d’une amulette qui est placée en amont de la perle du gourou (la bille de tête)
des grains (perles, pierres semi-précieuses, essences de bois comme le bois de santal, os ou verre).
bracelet yoga les grains, des butoirs, marqueurs (Perles du Lama Racine) présents sur les malas longs
4 repères Chaturmaharaja (perles plus grosses ou pendentifs symboliques)
une plus grosse perle au bout du Mala appelée Meru (par analogie au Mont sacré du Meru, mont de l’univers).